« La galerie enchantée »

 

Synopsis 

Un soir à Paris, Courbet et Matisse sont chacun dans leur coin au moulin rouge. Ils sont venus ici pour noyer leur désespoir car ils ne rencontrent aucun succès pour leur tableau.

Au cours de la soirée ils vont faire la rencontre d’un galeriste. Celui-ci n’a pas un succès fou non plus car les artistes s’en méfient. Il paraît que les tableaux prennent vie lorsqu’ils sont accrochés aux murs de sa galerie.

Le galeriste va proposer aux deux peintres d’être exposés chez lui et ils vont accepter. Ils n’ont rien à perdre.

Le soir du vernissage peu de public mais les quelques visiteurs ont été surpris par ce qu’ils ont découvert. Ils en parlent autour d’eux. Et en quelques jours la galerie fait le plein de visiteurs et les tableaux sont achetés un à un jusqu’au dernier.

Les trois hommes sont couronnés de succès.

Ils vont reprendre leurs vies chacun de leur côté et on découvrira un moment précis de leur fin de carrière.

Mise en musique

La musique accompagnant le conte est composée/arrangée à partir de la musique d’Offenbach (Les contes d’Hoffmann et La vie parisienne). Les arrangements sont réalisés à la clôture des inscriptions afin de les adapter à l’effectif inscrit. Le niveau de chaque élève est au cœur de ces arrangements et un travail de correction est également effectué pendant le stage afin de fournir à l’élève une partition adaptée avec laquelle il pourra progresser tout en profitant de l’expérience globale.

Laurent Comte, saxophoniste et chef d’orchestre de formation, assure la direction de l’ensemble. Thibault Blanchard et Anthony jouent dans l’ensemble et supervisent le bon déroulement de la mise en scène. Un travail de partiel est également organisé afin d’apporter un coaching plus individuel à chaque élève.

Mise en scène

La mise en scène de « La galerie enchantée » sera basée sur l’utilisation des œuvres de Courbet et Matisse autour desquelles évolueront des marionnettes des personnages principaux de l’histoire.